Accueil Recherche Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'évitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design du site : Incagen2
Incaformations & RankSpirit

Wha-wha/humanizer

Principe de l'effet wha-wha

Contrairement à une idée reçue, la pédale wha-wha n'est pas le nom donné à un chien homosexuel.

L'effet wha-wha est un filtre passe-bas/passe-bande dont la fréquence de coupure oscille autour d'une valeur assez haute (les basses et les mediums passent intégralement, les aigüs ne passent plus au-delà de la fréquence de coupure).

Ce type de filtration donne à un son l'apparence d'une voyelle, a, o, ou, selon la fréquence choisie. Un filtre qui vise à transformer les sons de cette façon est appelé "humanizer". Il ne s'agit ni plus ni moins que d'un filtre wha-wha dont l'utilisateur peut figer et ajuster la fréquence de filtration. En clair, l'oscillateur LFO est remplacé par un potentiomètre de réglage exactement comme sur une pédale wha-wha dont la fréquence de coupure dépend de la position du pied du guitariste.

Comme le graphique du bas le montre, ce type de filtre booste légèrement les fréquences situées juste avant la fréquence de coupure, de façon à faire ressortir l'effet.

Historiquement, les premier musiciens à utiliser l'effet wha-wha ne furent pas les guitaristes rock, comme vous le pensez peut-être, mais les trompettistes. La sourdine (sorte de bouchon) appliquée en sortie de trompette et basculée à la main donne en effet un rendu wha-wha trés net.

L'effet "auto-wha" ou "envelope filter" est un effet wha-wha qui se déclanche automatiquement en fonction du volume du signal à traiter. Plus le son a une attaque forte, plus la fréquence de coupure est élevée.