Accueil Recherche Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'évitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design du site : Incagen2
Incaformations & RankSpirit

Tremolo/Vibrato

Principes du Tremolo et du Vibrato

Trémolo ou vibrato ? Pas facile de s'y retrouver ! Bien que chacun de ces effets correspondent à un traitement bien précis du signal, la confusion règne dans le monde de la guitare avec des pédales nommées "vibrato" qui génèrent en réalité un effet "trémolo". Mettons de l'ordre dans ces appellations !

L'effet trémolo correspond à une variation du volume du signal. Appliqué à la parole, il donne une voix chevrotante, utilisée par les acteurs de théatre pour exprimer la tristesse la plus profonde. Pour mettre du trémolo dans votre voix, faites varier la quantité d'air (le souffle) expirée par vos poumons pendant que vous parlez.

L'effet vibrato correspond à une variation de la fréquence du signal. Cet effet est beaucoup plus difficile à produire avec la voix et demande une bonne maîtrise. Son rendu est superbe lorsqu'il est correctement modulé. Les pros parviennent à appliquer le vibrato uniquement sur la fin de leurs voyelles et c'est de cette façon que l'effet est le plus beau. Les guitaristes reproduisent cet effet en faisant vibrer leurs doigts gauches sur la fin des notes jouées.

La pédale "Vibratim" de Marshall est l'une des coupables qui entretiennent la confusion entre l'effet vibrato et l'effet trémolo. Contrairement à ce que son nom laisse supposer, il s'agit d'une pédale trémolo. D'autres constructeurs utilisent improprement ces deux termes.

C'est la marque Fender qui porte la plus grande part de responsabilité dans cette confusion : ses amplis comportent un effet nommé vibrato alors qu'il s'agit en réalité d'un trémolo. Cette erreur existe depuis les premiers amplis de la marque, dans les années 60.