Accueil Recherche Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'évitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design du site : Incagen2
Incaformations & RankSpirit

Le son

Qu'est-ce-que le son ?

Impossible de déballer un peu de théorie sur les effets sans avoir une compréhension minimum de ce qu'est le son. Nous en resterons cependant à une explication rapide. Si vous estimez avoir déjà quelques connaissances dans le domaine, sautez directement au chapître suivant !

Le son est une vibration . Lorsque vous pincez la corde d'une guitare, elle se met à vibrer, entrainant dans son mouvement l'air dans lequel elle bouge. L'air est un milieu élastique, chaque mollécule en mouvement va faire bouger ses voisines. De mollécule en mollécule, la vibration va se propager tout autour de la source sonore jusqu'à atteindre votre oreille. A l'intérieur de votre oreille, cette vibration va mettre votre tympan en mouvement. Des nerfs extrêmement sensibles vont mesurer les vibrations du tympan et vont traduire ce mouvement en impulsions nerveuses qui seront transmises au cerveau. Ca y est ! Vous entendez !

Reproduction du son : le haut-parleur de votre chaine hi-fi n'est rien d'autre qu'une membrane (plastique, papier, ou fibre de carbone) qui est fixée sur une bobine de fil électrique. Cette bobine coulisse à l'intérieur d'un aimant. L'orsque cette bobine est traversée par un courant, elle se déplace dans un sens ou dans un autre selon le sens du courant. En appliquant un courant alternatif à ses bornes, on parvient à la faire vibrer. La membrane fixée sur la bobine va retransmettre et amplifier cette vibration à l'air qui l'entoure : ça fait du bruit. Pour un trés grand nombre de raisons, un haut-parleur ne peut jamais être parfaitement fidèle. C'est à dire que les vibrations sonores qu'il produit ne sont jamais exactement conformes aux variations de courant qui lui ont été fournies. L'une des raisons majeures à cette infidélité et liée au poids de la membrane : qui dit poids, dit inertie. La membrane ne régit pas au quart de tour en raison de son inertie qui s'oppose à l'agitation incessante que représente le son. De plus, elle ne se déforme pas uniformément sous l'impulsion de la bobine et peut avoir tendance à résonner autour de certaines fréquences. Tous ces phénomènes tendent à déformer les sons produits. Les ingénieurs s'évertuent donc en permanence à perfectionner le système que nous décrivons ici pour parvenir à de meilleurs résultats. Certains haut-parleur sophistiqués ne correspondent plus tout à fait à la définition que nous donnons ici de cet accessoire. Un résumé des techniques actuellement utilisées est présenté ICI et une explication détaillée dans l'exposé de Francis Brouchier.

Prise de son (enregistrement) : le principe d'un micro dynamique (ou électrodynamique) est exactement le même que celui du haut-parleur : une membrane est fixée à une bobine qui coulisse dans un aimant. Lorsque les variations de l'air font vibrer la membrane du micro, la bobine se déplace à l'intéreur de l'aimant. Ce faisant, elle génére un courant électrique (principe de la dynamo) qu'il ne reste plus qu'à amplifier et à enregistrer pour immortaliser votre voix magnifique. Il existe aussi des micros "statiques" (trés utilisés en studio) ou "à ruban" qui fonctionnent sur des principes légèrement différents. Pour en savoir plus sur les micros, lisez l'exposé de Aspen Pittman.

Caractéristiques du signal : lorsque l'on analyse la forme du signal électrique qui sort d'un micro, on s'apperçoit que le monde des vibrations et un univers vaste est complexe. Certains sons sont puissants dés leur naissance et meurent peu à peu. D'autres démarrent dans la douceur et finissent avec violence. On s'apperçoit aussi que chaque son correspond à une vibration de forme différente. Voici quelques exemples :

La sinusoïde : la forme la plus pure qui existe. Le son correspondant est doux à l'oreille. Ce type de son est produit par une flute.
 Le triangulaire : trés légèrement agressif, ce type de son se prête à merveille à de nombreux effets.
 La dent de scie : plus agressif que le triangulaire. C'est le type de son que produit un violon.
Extrait d'une voix : les sons naturels sont infiniment plus riches et complexes que les sons artificiels. Aucune période ne ressemble exactement à une autre.
 Le carré : un son parfaitement artificiel, trés riche en harmoniques. Le son électronique par excellence.

En musique, on parle de "timbre" pour définir le son propre à un instrument particulier. Ce "timbre" correspond ni plus ni moins à la forme du signal produit par cet instrument.

Selon la théorie de Fourier, un signal, quelle que soit sa forme, peut être décomposé en une somme de sinusoïde. Pour en savoir plus sur cette théorie, cliquez ICI.

Les modifications applicables à un son peuvent être classées dans les catégories suivantes :

Variations de volume (volume = niveau sonore).
Filtration des harmoniques (grâves, mediums, aigüs, etc.)
Variations de fréquence (fréquence = hauteur du son).
Effets retard (Echo, réverbération ou delay en anglais).
Saturation

Vous trouverez également sur ce site les principes des filtres combinés (ou "complexes") les plus fréquemment proposés pour le traitement du son :

Chopper/Gapper.
Chorus
Flanger/Phaser.
Réverbération (ou delay en anglais).
Trémolo et vibrato
Vocoder
Wha-wha

Si, au cours de votre lecture, certains termes vous semblent mystérieux, reportez-vous au glossaire.

Définition du son en musique