Accueil Recherche Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'évitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design du site : Incagen2
Incaformations & RankSpirit

Retard

Echo et réverbération

L'echo est un mélange simple du signal d'origine avec le même signal décalé (retardé) et attenué dans le temps.

La réverbération est une addition d'echo successifs, avec des retards différents, chaque echo faisant l'effet d'une filtration plus ou moins grâve ou aigüe. L'effet de réverbération tente de simuler l'ambience d'une salle dans laquelle le son va rebondir sur plusieurs obstacle (murs, colonnes, etc.). Chaque obstacle étant à une distance différente de l'auditeur, les retards seront multiples.

Avant que les ordinateurs ne deviennent maîtres de la planète, les musiciens avaient inventé de nombreux procédés pour générer des effets de retard. L'un de ces effets consistait à lire, sur une bande magnétique, un son qui venait juste d'y être enregistré. Le temps que la bande mettait pour parcourir la distance entre la tête d'enregistrement et la tête de lecture permettait d'obtenir le retard nécessaire à cet effet. En réinjectant à l'enregistrement le mélange du son d'origine et du son décalé par un premier passage, on ajoutait un echo supplémentaire, etc. Même lorsque le magnétophone était d'excellente qualité, le son étant plusieurs fois enregistré et lu, il finissait par cumuler et amplifier les défauts du système d'enregistrement. Les effets de distortion et de saturation propres à cette méthode sont aujourd'hui imités par certains filtres numériques appelés "Tape delay".

Une autre méthode consistait à intercaler un ressort mécanique entre un haut-parleur et un micro. Le son faisait vibrer le ressort et rebondissait d'un bout à l'autre du dispositif en générant des retards divers et complexes teinté, bien entendu, d'une résonnance métallique (le ressort ayant lui-même tendance à résonner autour d'une certaine fréquence). Ce dispositif était appelé "Ligne à retard à ressort" ou "filtre à résonnance" (spring delay ou ring delay). Il est quelquefois imité dans les filtres numériques.

Un grand classique de l'effet retard est appelé "Ping-pong delay". Il s'agit d'un echo stéréo décalé entre les voies gauche et droite. On s'arrange généralement pour que le décalage entre les deux voies soit égal à la moitié du retard de l'écho. Cet effet, trés perceptible à l'oreille, a beaucoup été utilisé dans les années 90.

Le "Dynamic delay" consiste quant à lui à augmenter le volume de l'écho à partir du moment ou le signal source cesse (il redescend dès que le niveau sonore de la source dépasse un certain seuil). Il s'agit donc d'un echo compressé.

L'effet retard reste aujourd'hui un trés grand classique des effets sonores puisqu'il est utilisé dans les effets combinés de type flanger, phaser, chorus, et beaucoup d'autres.

Une impulsion sonore et son écho. Le signal de départ est reproduit plusieurs fois avec une atténuation de plus en plus forte à chaque fois. Vocabulaire relatif à cette catégorie : echo, reverberation, delay, retard, flanger, filtre à résonnance, ping-pong, phaser, chorus, tape-delay , ring-delay, spring-delay, dynamic-delay