Accueil Recherche Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'évitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design du site : Incagen2
Incaformations & RankSpirit

Fréquence

Variations de fréquence

A ne pas confondre avec la filtration des harmoniques ! La fréquence d'un son correspond à ce que l'on appelle "note" en musique. En bouchant un ou plusieurs trous d'une flute, en pinçant une corde de guitare à tel ou tel endroit, on change la fréquence (vitesse) à laquelle l'air ou la corde oscille. La fréquence d'un son s'exprime en hertz (Hz).

Lorsque le passage d'une note à une autre est progressif (comme sur les guitares hawaïennes, par exemple) on parle de "Portamento". Cette effet est imposible à réaliser sur certains instruments, comme la flute ou le piano, par exemple.

Si vous faites glisser votre doigt sur un clavier pour jouer une succession de notes en montée ou en descente, il s'agit d'un "Glissando".

Lorsqu'un guitariste fait vibrer les doigts de sa main gauche sur la corde pour faire "onduler" le son, il applique un effet qui se nomme "vibrato" et qui consiste à faire onduler la fréquence de la note autour d'une valeur fixe (en tendant plus ou moins la corde).

Lorsqu'un DJ freine ou accélère la rotation de sa platine pour torturer un morceau ou générer des "scratchs", il s'agit aussi de variations de fréquence (et de tempo). Ce type d'effet peut aussi se pratiquer sur un magnétophone à bande.

En "accélérant" votre voix par l'un de ces moyens, vous monterez dans les aigüs et vous obtiendrez quelque chose qui ressemblera aux voix des souris de Walt Disney dans Cendrillon.

En "freinant", le son descendra dans les basses et vous aurez une voix de monstre du plus bel effet. Un simple "GRRRRRR" sans saveur peut se transformer en rugissement féroce pas ce même moyen (surtout si on lui ajoute un peu d'écho).

Exemple d'un signal sinusoïde dont la fréquence augmente entre le début et la fin du son.

Ce qu'il est important de retenir c'est que cet effet consiste à faire varier la fréquence d'un son en même temps que celles de toutes ses harmoniques.

L'accélération ou le ralentissement du son sont désignés par le terme de "pitch" dans la plupart des logiciels. En accélérant un son, on augmente sa fréquence et on diminue sa durée, en le ralentissant, on obtient le contraire. Dans de nombreuses application, il peut être intéressant de faire varier la fréquence SANS en faire varier la durée (Pitch-shifting). Ce résultat est plutôt complexe à obtenir, surtout s'il s'agit d'augmenter la fréquence. Il consiste en effet à "fabriquer" une partie supplémentaire pour en préserver la durée.

Sur ce graphique, la solution semble simple parce que nous présentons ici un son régulier, dont n'importe quelle partie peut être dupliquée. Le problème se complique lorsque la forme du signal évolue à travers le temps

De trés nombreuses méthodes et astuces visent à régler ce problème. Leur principe est toujours le même et consiste à dupliquer des périodes (petits morceaux) successives du signal jusqu'à obtenir la durée total souhaitée.

Toute l'astuce consiste à réussir à repérer les périodes, ce qui est loin d'être évident quand le signal est trés complexe (mélange de plusieurs instruments, par exemple).

Vocabulaire relatif à cette catégorie : vibrato, pitch, scratch, note, fréquence, hertz, Hz, portamento, glissando.