Accueil Recherche Page précédente Page suivante Aller au contenuHaut liens d'évitement et raccourcis clavier Droits de copie Aller au menu
Design du site : Incagen2
Incaformations & RankSpirit

English
version

Notes

Correspondance allemande, française et anglaise des notes

ALTERATIONS

English


major
minor
sharp
flat

Français


majeur
mineur
dièse
bémol

Deutch


Dur
Moll ou B
-is
-es

 NOTES

English Français Deutch Fréquences de la gamme naturelle
(en Hertz)
Fréquences de la gamme tempérée/chromatique
(en Hertz)
A flat la bémol as   103,9/207,7/415,3/830,6
A la A 110/220/440/880 110/220/440/880
A sharp la dièse ais   116,5/233,1/466,2/932,3
B flat si bémol B   116,5/233,1/466,2/932,3
B si H 123,7/247,5/495/990 123,5/246,9/493,9/987,8
C flat do bémol ces   123,5/246,9/493,9/987,8
C do (ut) C 132/264/528/1056 130,8/261,6/523,3/1046,5
C sharp do dièse cis   138,6/277,2/554,4/1108,7
D flat ré bémol des   138,6/277,2/554,4/1108,7
D D 148,5/297/594/1188 146,8/293,7/587,3/1174,7
D sharp ré dièse dis   155,6/311,1/622,3/1244,5
E flat mi bémol es   155,6/311,1/622,3/1244,5
E mi E 165/330/660/1320 164,8/329,6/659,3/1318,5
F fa F 176/352/704/1408 174,6/349,2/698,5/1396,9
F sharp fa dièse fis   185/370/740/1480
G flat sol bémol ges   185/370/740/1480
G sol G 198/396/792/1584 196/392/784/1568
G sharp sol dièse gis   207,7/415,3/830,6/1661,2

Dans la gamme tempérée, on passe d'un demi-ton au suivant en multipliant chaque fréquence par 1,059463095 (racine douxième de 2).
Le système de notation anglosaxon (A,B,C,D...) est d'origine grecque (Pythagore).
Le système de notation des latins (Do, Ré, Mi...) a été inventé par le moine Guido d'Arezzo qui vécu en l'an 1000. Il est basé sur les syllabes initiales de l'acrostiche baptisé "hymne à saint Jean-Baptiste" : "Ut queant laxis / Resonare fibris / Mira gestorum / Famuli tuorum / Solve polluti / Labii reatum / Sancte Ihannes". Le SI (qui n'est rien d'autre qu'un LA dièse) fut ajouté par Anselme de Flandres à la fin du XVIe siècle et le UT, jugé trop difficile à prononcer, transformé en DO par Bononcini en 1673.

C'est également Guido d'Arezzo qui est à l'origine du système moderne d'écriture des portées et du mot "gamme".

Jean-Sébastien Bach est souvent cité en tant qu'inventeur de la gamme tempérée (également appelée "chromatique" parce qu'elle inclue les demi-tons). Il semble cependant que cette attribution de la gamme tempérée à J-S Bach soit erronée. Quoi qu'il en soit, cette gamme n'est réellement utilisée que depuis le 18ème siècle. La gamme tempérée est celle que nous utilisons aujourd'hui dans le monde occidental.

Les fréquences données ci-dessus sont communément admises depuis le seizième siècle. Elles ont beaucoup varié auparavant.

Pour en savoir plus sur les gammes et leur histoire, consultez l'article formidable de Laurent Gautier :
http://etiop.free.fr/gammes.htm

Pierre Couprie a écrit un superbe utilitaire permettant de faire des conversions notes/fréquences/numéro MIDI

Gamme
Série de sons conjoints, ascendants ou descendants, disposés à des intervalles convenus, dans un système donné

Gamme majeure
Succession de 8 notes, successivement séparées de 0, 1, 1, 1/2, 1, 1, 1, 1/2 tons.

Gamme mineure
Succession de 8 notes, successivement séparées de 0, 1, 1/2, 1, 1, 1/2, 3/2, 1/2 tons.

Gammes relatives
Une gamme majeure et une gamme mineure composées des mêmes notes sont dites relatives. Ex : la gamme majeure de Do a pour gamme mineure relative la gamme mineure de La et vice-versa : les deux sont composées des notes do, ré, mi, fa, sol, la, et si.

Les puristes seront sans doute heureux d'apprendre ou de se voir confirmer que les gammes et la table des notes figurant ci-dessus ne sont pas absolument universelles (même si elles sont aujourd'hui les plus utilisées dans le monde). Les indiens ont calculé que l'octave pouvait être divisé en 22 intervalles inégaux à partir desquels ils ont élaborés leurs nombreux modes musicaux. Les arabes ont déterminés 25 intervalles inégaux à l'intérieur de l'octave, et connaissaient la division de 22 intervalles des indiens. On trouve en Indonésie et en Afrique des gammes à 5 notes à intervalles égaux. Et on trouve en Thaïlande, au Cambodge, en Guinée et même en Mélanésie une gamme à 7 notes à intervalles égaux.